Adieu Babass !

Tout le monde vous reconnait bien là : le sourire en coin et l'oeil malicieux. !

Bien que le temps ait marqué quelque peu votre visage, il est étonnant que les années n'aient eu que peu d'emprises sur vous. A 86 ans , âge que vous avez sur la photo, n'importe quel Eumeup's vous aurait reconnu du premier coup d'oeil. On ne peut pas en dire autant pour moi, ainsi que pour bon nombre de vos ouailles que j'ai pu revoir.

C'est avec une étonnante lucidité que vous avez tiré votre révérence le 18 octobre 2008, après presque 89 ans de bons et loyaux services auprès de tous ceux qui vous étaient chers : votre famille, les habitants de Morlaix, vos Aet's, qu'ils soient de Hériot (on m'a envoyé une photo de communion de Hériot où vous êtes en bonne place !), de Tulle, du Mans ... et de tout ceux dont je ne connais pas l'existence.

A vrai dire, vous avez marqué notre adolescence. Et de quelle manière ! Le nombre de courriers et de coups de téléphone est impressionnant. Et cela 30 à 40 ans après vous avoir côtoyé et perdu de vue pour beaucoup. Preuve s'il en fallait, que vous êtes resté et que vous resterez dans le fond de notre coeur.

Mais le temps est patient, inexorable. Il vient à bout de tout, même d'un Babass, même s'il est breton. Il faut dire qu'on a dû aussi vous en faire baver à l'époque. Mais bon, nous étions gamin ! Et puis, je suis sûr que vous nous aimiez comme ça !

Je vous reconnais bien là : vous vous êtes mis d'accord avec St Pierre ou je ne sais quel Saint, pour partir le même jour que Soeur Emmanuelle. Vous vouliez probablement nous quitter sans bruit, discrètement, dans l'ombre de cette grande bienfaitrice. C'est sans compter avec ceux qui vous ont côtoyé de près ou de loin.

Babass, vous vous souvenez de ces parties de bézigue, jusqu'à ,pas d'heure le soir ? Je ne répèterai pas ce que vous vous disiez à travers la babasserie, à haute et très intelligible voix << qui veut faire une partie de b... ? >> ou bien << Dis, on B... ce soir ? >> Votre oeil goguenard en disait long sur le plaisir que vous aviez à voir les yeux interrogateurs et étonnés de ceux qui vous connaissez mal. Que de parties nous avons faites devant un petit verre de Bénédictine, un bap's au coin des lèvres !

 

La messe est dite. C'est le coeur gros que nous sortons de l'église St Matthieu de Morlaix.

Sobre, mais émouvante cette messe. Quelques larmes ont coulé. Mr le curé de Morlaix a retracé la vie très active du Babass. Monseigneur Robert Legall qui n'avait pas pu se déplacer avait rédigé un texte à l'image du Babass. Vous trouverez ici l'homélie prononcée par Ch. Bernard, Curé de Morlaix.

En ce mercredi 22 octobre 2008, c'est l'heure de nous remémorer entre nous, tous ces moments qui nous ont tant facilité notre vie à l'école.

C'est maintenant aussi que nous regrettons, pour la plupart d'entre nous, de ne pas avoir gardé un lien avec vous tout au long de notre vie après l'école.

Kénavo Babass, et soyez sûr que les Eumeup's vous garderont dans leur coeur.

 

(ici, ce que vous m'avez écrit pour le Babass)

 

 

 

Retour à la page EMPT Le Mans