Histoire du centre de vacances de Cancale.

(Prends le temps de lire, le temps que les photos se chargent).

Le nom de "Barbe Brûlée" est déjà connu autour de l'an 1700 (Le château n'existe pas encore!). En 1758, un rapport militaire fait état de "batterie de Barbe Brûlée" en référence à l'armement du lieu, équipé de 2 canons de 6.

De nos jours, tous les documents officiels liés à ce lieu portent le nom de "Pointe de Barbe Brûlée".

Le bâtiment édifié à la demande du commandant Hériot dans les années 1902-1904 portera le nom de : "Castel de Barbe Brûlée".

Tous les ans, en été, Mme Hériot et ses enfants passeront quelques semaines de vacances dans le château. Déjà passionnée par la mer, Virginie ne ratera pas une course de Bisquines, voilier typique de la région de Cancale. Mais les enfants grandissant, le château sera de moins en moins fréquenté. Seuls les gardiens veilleront sur la propriété.

En 1920, la propriété du Castel de Barbe Brûlée est offert à l'Ecole Militaire Enfantine Hériot par la veuve du commandant Hériot. Dès lors, la petite plage de Port Mer sera emplie des cris des petits enfants de troupe pendants les 2 mois d'été, ce qui fera dire aux habitants que l'été est arrivé lorsque les poussins sont là.

En 1940, l'Ecole Militaire Enfantine Hériot quitte La Boissière Ecole et se replie à Draguignan. Les cris joyeux des poussins en vacances ne retentissent plus sur la plage. A la point de Barbe Brûlée, on ne voit plus les cornettes des soeurs de St Vincent de Paul parcourir le parc de château. L'armée allemande occupe le château, et réquisitionne les habitants pour la construction de blockhaus.

La propriété est maintenant le centre permanent de classe de mer de l'Ecole Régionale Hériot, établissement de l'éducation nationale. (voir son site).