La jeunesse du Babass.

 

 

(Nous avons passé, ma femme et moi, le week-end du 20 novembre 2004 chez le Babass : du samedi au lundi. il nous a hébergé dans sa maison. Vous excuserez la qualité des photos présentées : ce sont des photos (au flash) de photos).

Il est vrai que  lorsque je dis <la jeunesse du Babass>, il s'agit plutôt de sa vie avant l'école où nous l'avons connu.

Et encore ... il est inutile d'entrer dans tous les détails. Les étapes principales suffiront. Ceux qui l'ont côtoyé assidûment  seront contents de connaître un peu mieux le Babass.

 

    C'est au début du XX ème siècle (entre 1910 et 1920) que le chef comptable auprès des tribunaux de Morlaix a connu et, est tombé amoureux d'une chef d'atelier de la manufacture de tabac de la même ville. La principale tâche du chef d'atelier consistait, à l'époque, entres choses, à comptabiliser, et justifier "l'évaporation naturelle" du tabac au sein de la manufacture.

    Après mariage, c'est le 4 janvier 1920 qu'est né André. La famille se complète en 1922 par la naissance de son frère Jean, suivi en 1927 de Paul, puis, enfin en 1930 de Olivier. Issus d'une famille relativement aisée, les 4 frères passeront une jeunesse heureuse, fréquentant l'école Saint Joseph à 400m de chez eux.

    En 1925, les parents font construire une petite maison, sur la côte, à Trégastel (nous avons tous entendu parler de Trégastel durant nos années à l'EMPT !). Cette maison de bord de mer sera plus tard agrandie par les enfants. Elle leur appartient toujours.

    Trégastel sera pour les enfants Tanguy un lieu permanent de vacances et de joie. André aura son 1er bateau pour l'obtention de son brevet. Chacun de tous les rochers n'a aucun secret pour eux. Chaque passe, chaque faille est connue et sera le lieu de jeux pour les 4 frères.

    Plus tard, la vie du Babass est partagée entre sa fonction d'aumônier et sa chère Bretagne. Souvent, il prend son bateau , et : << après avoir mis le cap, et installé mes lignes, de temps en temps j'allais voir s'il n'y avait pas un maquereau mélancolique aux idées suicidaires qui était là >>.

...

    En 1990, son frère Olivier décède.

    Paul, retraité dentiste, habite dans le sud de la France.

    En 1993, pendant un mois, le Babass est hospitalisé à la suite d'un infarctus. Son retour à la maison sera difficile : il doit, chez lui, monter deux étages pour atteindre sa chambre et l'hospitalisation lui a fait perdre une partie de ses forces.

    André vit aujourd'hui avec son frère Jean (dentiste comme Paul) dans la maison familiale de Morlaix. Cette maison renferme tous les souvenirs du Babass, les plus récents : de sa vie active, mais aussi ceux de ses parents et grands parents. Il m'a ressorti, lors d'une fouille de son armoire perso (son frère n'a certainement pas de droit d'y toucher ! ), le cahier d'écolier de son arrière grand père, datant de 1882. La plupart des photos de cette page sont tirées de l'album que lui ont laissé ses parents. Photos de famille, parmi lesquelles je n'ai extrait que celles qui nous intéressent.

    Nous avons tous été peiné de voir le Babass avec ses mains tordues par les rhumatismes déformant. C'est à 28 ans, au Prytanée qu'il est contraint de se déplacer avec une cane : les rhumatismes touchent toutes les articulations, y compris celles du pied. En 1953, il prend la décision de se faire muter à Aix en Provence : le climat, là-bas, sera bon pour lui. Erreur !  Quelques jours plus tard, une grosse crise l'oblige à être hospitalisé à Marseille. Il subira un traitement à base de cortisone à très haute dose. Il subira également 1 mois de rééducation pour "réapprendre" à marcher.

    Aujourd'hui, bien entendu, avec l'âge, les rhumatismes ne disparaissent pas. Le premier matin que nous avons passé chez lui, au petit déjeuner, il était particulièrement "rouillé". C'est dur, c'est long et douloureux, mais il ne se défait de sa gouaille :

<< Ar rem ar rank bza bvet >>

Les érudits auront compris le breton : << Le rhumatisme doit être nourri  >>. Autrement dit : après le p'tit déj, ça ira mieux.

    Le temps devient long pour le druide. Oui, il prend encore sa voiture (ce que nous lui avons déconseillé), mais il connaît Morlaix comme sa poche. D'ailleurs, son frère : 82 ans, est revenu d'une traite d'un voyage de 500 km, le week-end où nous étions chez eux. Ceux qui diront que les bretons ne sont pas têtus !!!. Presque aveugle, le Druide ne peut plus lire sauf peut être les gros titres (1,5 cm de haut), les textes des journaux lui sont lus par son frère. Son bréviaire ? il fait ce qu'il peut : il ne le lit évidemment plus, il le récite par coeur! Sa mémoire est étonnamment fiable, parfois un nom lui échappe, ce qui a le don de l'agacer.

    Pour "passer" le temps, il se fait livrer des cassettes audio de "Sciences et Vie". (Il a toute la collection depuis la création de ce mensuel). Pour lui : << Quand on dort, le temps passe sans qu'on le voit >>,  << Je tue le temps comme je peux, en essayant de viser juste >>.

    Il se rend parfois à sa maison de Trégastel (à 15 km), où il aime retrouver son copain d'enfance : Georges (87 ans). Ils ont usé  leur fond de culotte sur les mêmes bancs de la communale. Chez lui, nous avons été accueillis comme si nous nous connaissions depuis longtemps. L'après midi a passé à discuter de la technique des maquettes de bateau dont la petite maison de pêcheur sombre et au plafond bas est remplie. Pas un élément de bateau n'a son nom propre, et nous devions souvent les interrompre pour se faire expliquer la fonction de tel ou tel mot.

 

    J'allais oublié : il a toujours ses mots préférés qu'il glisse au sein de ses phrases au gré de son tempérament et de son humeur du moment : << nom de nom >>, << merde >>, << Ma doué >>. Tu trouveras en bas de cette page un petit message audio de la part du Babass. Voila 32 ans aujourd'hui que j'ai quitté l'EMPT, et je retrouve comme si c'était hier le ton et l'intonation de sa voix.

 

    (Si tu as lu tout le texte, les photos ont eu le temps de se charger. Certaines, trop lourdes pour le bas débit, seront à agrandir en cliquant sur la petite image).

 

        En 1923, en vacances à Trégastel

 

        En 1931 (le plus grand), avec ses frères.

 

En 1933, à gauche, en enfant de coeur.   

 

  Le 20 Août 1933, à la fenêtre de la maison de Trégastel.

 

 

 

Le 7 mars 1937, il est maître de cérémonie lors de la mise en place des 3 cloches de l'église Saint Mathieu de Morlaix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        1938 : entrée au séminaire.

 

 

En 1949, à Londres, devant la colonne Nelson.   

 

 

    En 1956, alors aumônier de la légion à Marseille.

 

 

En 1959, dans la vallée de Chamonix.

 

 

        Avant 1962, avec un para.

 

A la barre de son bateau.   

 

    Sur la côte, probablement du côté de Trégastel.

 

 

Sur les 2 photos qui suivent, vous reconnaîtrez la Babasserie.

 

 

A l'abbaye de Solesmes en 1994. On reconnaît également le père Max.

 

Le Babass à ses noces d'or en 1996.

 

0-0-0-0-0-0-0-0

 

Ceux qui sont allés chez le Babass, chez lui, à Morlaix, notamment les scouts, retrouveront dans les photos qui suivent des souvenirs anciens.

 

 

Cette chapelle, dans son jardin, a été restaurée par les scouts, au cours d'un camp d'été.

           

   

 

 

Vue de son jardin sur Morlaix.

 

 

Au cours du week-end du 20 novembre 2004.

       

 

 

Ces 2 photos... je les voulais !

Et hop ! une petite prise ...

   

 

Dans sa maison.

       

 

-0-0-0-0-0-0-0-0-

 

 

Nous avons tenté d'enregistrer un petit message, le voici légèrement amélioré. En effet il a été enregistré sur le petit magnétophone "de poche" du Babass, et la qualité n'a pas suivi. J'ai essayé de l'améliorer, mais ...

Attention : il est très long à charger. Si tu n'as pas le haut débit, il va te falloir "un certain de temps" de chargement.

( J'ai déjà demandé à des copains s'ils pouvaient faire mieux que moi, ce qui ne doit pas être difficile, mais parmi vous, peut-être y a-t-il des pro du son. Dans ce cas, charge le fichier noté "original", trafique le, et renvoie le moi. Merci).

Tu fais un clic droit sur le fichier de ton choix puis "enregistrer la cible sous", choisis ton répertoire et OK.

 

    Fichier : Message du Babass (original, en Wav). Taille = 4 Mo.

Fichier : Message du Babass (original, en MP3). Taille = 1,44 Mo.

 

    Fichier : Message du Babass (amélioré, en Wav). Taille = 5.5 Mo.

Fichier : Message du Babass (amélioré, en MP3). Taille = 2 Mo.

 

Si tu veux ses coordonnées complètes, cliques ici.

 

 

 

Retour à la page EMPT Le Mans